Searching for Sugartown – Rattlesnakes, campgrounds and Mojave desert.

Searching for Sugartown – Rattlesnakes, campgrounds and Mojave desert.

a la recherche de sugartown - serpents à sonnette, camping et désert de mojave. 

The Vancouver airport was starting to get busy when the 8:00am flight to Los Angeles took off. That was it, the adventure for The Last Train to Sugartown could start: Arriving in LAX, renting a car, and heading out to the Mojave Desert after having attended the Women and Hollywood 10 Years anniversary event. 

L'aéroport de Vancouver commençait à se réveiller quand le vol de 8:00am pour Los Angeles décolla. Ça y est, l'aventure pour The Last Train to Sugartown  pouvait commencer: Arrivée à LAX, location de la voiture et départ pour le désert de Mojave après avoir assisté à la soirée anniversaire des 10 ans de Women and Hollywood.


A story within a story, the darkly comedic crime drama The Last Train to Sugartown revolves around the relationships between three unlikely film-makers who turn to crime in a desperate attempt to fund their doomed movie. This offbeat, character-driven, ‘fish-out-of-water’ farce of movies, murder, wild bears, Diet Coke, tents and female empowerment, is underpinned by the desperation which dogs unrealised creative ambition.

Une histoire dans l'histoire, Le dernier train pour Sugartown, une comédie noire, est centrée autour des relations de trois très improbables cinéastes qui vont utiliser des moyens peu recommandables pour financer leur projet déjà mal en point au début. Cette farce entremêle meurtre, ours sauvage, Diet Coke, du camping sauvage et féminisme dans une course contre la montre désespérée typique de créatifs au bout du rouleau.

This trip to the Mojave Desert had two purposes – to get visuals from remote places in the middle of nowhere and to become Harry. When you need to kill somebody with a knife in a movie or a play, obviously you're not going after the first guy in the street and stab him or her, you go to the butcher with a knife and you ask if he/she doesn't mind if you can stab some dead carcasses in their fridge. Well, the closest I could be from Harry was to rent a car, bring a tent and sleeping bag and drive to the desert.

Le voyage dans le désert de Mojave avait deux buts – photographier des lieux désertiques au milieu de nulle part et devenir Harry. Quand vous travaillez le rôle d'un assassin à l'arme blanche pour un film, vous ne vous attaquez bien sûr pas à la première personne que vous rencontrez dans la rue, vous vous rendez chez un boucher avec un couteau et vous lui demandez de pouvoir poignarder une carcasse de son frigo. Le plus efficace pour la préparation du rôle de Harry consistait donc à louer une voiture, amener une tente et un sac de couchage et de partir au milieu du désert.

The GPS indicates to drive East and for a very long period of time I kept driving and driving across first Los Angeles, then other peripheral cities to arrive after 2 hours on Highway 15 in the direction of Las Vegas. It's past midnight, I don't know exactly where I'm and oh miracle a sign on the side of the Highway indicate: Kampground. Great, exit, enter the place and don't even bother to set up the tent, the car will isolate a bit the highway noises and the temperature will be a bit warmer. The next day, at 7:00am, I slowly put on my day clothes, pay and hit the road. More mileage East and here we go – Desert country, Mad Max settings with the big trucks and buggies ready to dart. Harry starts to be sick.

Le GPS indique d'aller plein Est, la route traverse alors pendant longtemps l'agglomération de Los Angeles et des villes aux alentours pour finalement arriver après 2 heures sur la Highway 15 en direction de Las Vegas. Il est plus de minuit, je ne sais pas vraiment où je me trouve, mais oh, miracle! un signe en bordure d'autoroute indique: Kampground. Super, je sors, entre dans le camping et ne m'embête pas à monter la tente, la voiture isolera un peu du bruit de l'autoroute et il y fera un peu plus chaud. Le lendemain, à 7h00, je m'habille tranquillement, paye et reprends la route. Quelques kilomètres plus loin, nous y voici – Le désert, les paysages à la Mad Max avec les gros camions et les buggies prêts à foncer. Harry commence à ne pas biense sentir .

The road hits Barstow, right on the famous Route 66. A population of 22639, this small town is a major hub for transportation. Not much going on at 10:30 in the morning. That's Ok, a quick bite in a Mexican dinner and a visit at the Mojave National Preserve Centre to make sure I'm on the right track to camp tonight and the car is rolling again.

La route passe par Barstow, juste sur la fameuse Route 66. Cette petite bourgade de 22639 habitants est un carrefour pour les transports. Il ne s'y déroule pas grand chose à 10h30 du matin. Tout va bien, un petite collation dans un restaurant Mexicain, la visite au Mojave National Preserve Centre pour m'assurer que je suis bien sur le bon chemin et la voiture repart.

Finally around 4:00pm a long straight road reaches the desert. Harry is wandering what the hell's going on. "Keep it cool, H. Just set up your tent, tomorrow will be another day."
Magical Mojave Desert. Feeling as if The Little Prince would appear and ask me to draw him a sheep...

Finalement, aux alentours de 4h00 de l'après midi, une longue route rectiligne m'amène en plein désert. Harry commence à se demander ce qu'il fait là. "On reste calme, H. Juste montes ta tente, demain sera un jour nouveau."
La magie du désert de Mojave. J'ai l'impression de  pouvoir voir apparaître le Petit Prince qui me demanderait de lui dessiner un mouton...


Tomorrow is indeed another day, the sun is high and people few. No Little Prince or other kids seen at the Amboi School and Harry totally lost.

Le lendemain est effectivement un autre jour, le soleil tape et il n'y a pas l'ombre d'une âme. Pas de Petit Prince ou d'autres enfants à l'école d'Amboi et un Harry complètement perdu.


Finalement, la civilisation réapparaît, pas forcément du meilleur goût... Les vieilles voitures sont cool et 7 heures plus tard, je suis de retour à l'aéroport de LAX.

"Salut Harry. Bonne chance pour ton film. Je sais c'est un ramassis de conneries, mais qu'est ce que je peux y faire?..."

Finally the civilisation appears again, not necessarily with the best taste... The old cars are cool, 7 more hours and I'm be back to LAX.

"Ciao Harry. Good luck for your movie, I know it's a piece of shit, but what can I do?..."


Dude! You’re a Renaissance man!

OK… what’s that?… “a person with many talents or areas of knowledge – according to wiki”.

Oh! Sounds cool… let me go back to work…